Métamorphoses

Description

1. Le cheval bâtisseur d'église (Saint-Boniface, Manitoba)

Au Manitoba, au temps de Monseigneur Taché, des ouvriers s'affairent à construire une église à Saint-Boniface. C'est l'hiver et les travaux n'avancent qu'à petits pas. Un bon matin, un cheval noir arrive sur le chantier de construction. La pauvre bête, comme sortie de nulle part, tremble de froid et il n'en faut pas plus aux hommes pour avoir pitié d'elle. Ils lui ouvrent donc la porte de l'écurie du chantier après, bien entendu, en avoir obtenu la permission de Monseigneur Taché. Une fois le cheval reposé, Monseigneur Taché propose aux ouvriers de se servir de la bête pour transporter du bois. Avant que les hommes se mettent au travail, il les avertit bien de ne pas lui enlever sa bride. Les travailleurs partent avec le cheval noir et leurs travaux vont bon train.

2. Le loup-garou (Sorel, Québec)

Un soir, dans un camp de chantier, à la lueur d'une chandelle, de jeunes bûcherons se content des peurs pour passer le temps. Un des gars prend un ton grave pour affirmer que l'on peut devenir loup-garou si l'on a échappé à la confesse pendant sept ans, si l'on n'a jamais trempé un doigt dans un bénitier ou si l'on accumule les mauvais coups. En entendant cela, ses amis ont des frissons dans le dos. Les hommes poursuivent leurs histoires à glacer le sang, jusqu'à ce qu'un bûcheron entre dans le camp en panique. Incapable de se calmer, il dit aux gars, entre deux cris, qu'il a été poursuivi par un loup-garou. Il ajoute que la créature lui a volé sa tuque. Le père Lachance, vieux contremaître du chantier, en a vu d'autres dans sa vie. Il ne s'inquiète pas trop. Il propose même aux jeunes hommes de leur montrer la cache du loup-garou le lendemain matin avant l'ouvrage. Les gars ne sont pas certains d'avoir envie de faire une telle découverte.

Événements

Session de visionnage