Sauve qui peut!

Description

1. La gougou (Île Bonaventure, Québec)

La gougou est une ogresse géante, un être mythique de la culture micmacque, un monstre au corps de femme, deux fois plus haut que les mâts des plus immenses bateaux. Elle vit sur l’Île d’Anticosti. Lorsque cette géante a faim, elle se rend sur la côte pour capturer des Indiens et s’en faire un repas. Un jour, une jeune homme du nom de Pierre-Marie décida d’aller visiter le logis de la gougou. L’affreuse bête le poursuivi jusqu’au bord d’une falaise, pour le piéger. Pierre-Marie choisit de sauter, plutôt que de finir dans la bouche de la gougou. Il se jeta dans le vide et à son grand étonnement, se sentit transporté dans les airs, comme si des ailes l’avaient soutenu. Il fut sauvé par une force invisible. Dès lors, on le surnomma « l’enfant de la Vierge».

2. Windigos (Ontario)

C’était au temps où l’on pouvait encore se perdre dans la vastitude des forêts du nord de l’Ontario. Des gars de chantiers soupaient dans leur camp quand, tout à coup, un géant pénétra dans la pièce. Il alla s’asseoir dans un coin et resta muet quant à ce qu’il voulait. Le contremaître lui fit tout de même servir les restants du repas, que le géant engloutit sur le champ. Le cuisinier, un peu estomaqué, se pencha sur son hôte qui, aussitôt, l’avala tout entier lui aussi, avant de se sauver. Ayant compris qu’il n’avait pas à faire à un géant ordinaire, le contremaître organisa dès le lendemain une battue. On trouva le Windigo endormi dans une pinède. Sans perdre une seconde, les bûcherons l’enchaînèrent à un arbre puis, avec des incantations chamaniques, ils chassèrent l’esprit maléfique. Des rumeurs racontent aussi que lorsqu’on ouvrit le ventre du géant, le cuisinier en ressortit vivant, lanterne à la main. Peu importe ce qui arriva, le Windigo, lui, jamais ne fut.

Événements

Session de visionnage