Les petits farceurs

Description

1. Les petits lutins (nord de l'Ontario)

Autrefois, dans les chantiers du nord de l'Ontario, chaque camp de bûcherons avait son histoire de lutins. D'où venaient ces petites créatures ? Vivaient-elles sous terre ou dans des cavernes ? Nul ne le savait. Ce dont on était sûr, c'est que ces minuscules personnages aimaient beaucoup les chevaux. La nuit, les lutins entraient à pas feutrés dans les écuries pour soigner les chevaux. Ils les nourrissaient, les brossaient, tressaient leur crinière et les faisaient courir toute la nuit. Le lendemain, lorsque les hommes de chantier voulaient les atteler, les pauvres bêtes n'avaient plus d'énergie pour travailler.

2. Les marionnettes (région de Gatineau, Québec)

Dans un chantier du nord de la Gatineau, des hommes bien tranquilles, dont un surnommé Tenfant, furent engagés comme bûcherons par Philémon Wright. Mais le contremaître employa aussi des " survenants "aux manières rustres et qui n'avaient pas froid aux yeux. Bagarreurs, forts sur les blasphèmes et mal élevés, ces effrontés parlaient du diable comme s'il faisait partie de leur parenté. Un bon soir, ces durs à cuire convainquirent Tenfant Labranche de prendre son violon pour jouer un air qui attirerait les marionnettes (les aurores boréales). Se laissant influencer par ces gars et curieux de voir ce qui pourrait arriver, Tenfant sortit avec la bande à l'extérieur.

Événements

Session de visionnage