Coup de main de la providence

Description

1. L'incendie de Cobalt (Cobalt, Ontario)

En mai 1977, la petite ville de Cobalt, située dans le nord de l’Ontario, fut victime d’un terrible fléau. De jeunes garçons, profitant d’un congé scolaire et de l’absence de leurs parents pour fumer quelques cigarettes en cachette, mirent involontairement le feu à de sèches brindilles. Mais voilà qu’en quelques minutes à peine le feu se propagea à la ville entière, ravageant tout sur son passage, jusqu’à obliger les habitants à se réfugier dans la rivière pour éviter les flammes. Avant d’aller elle aussi se mettre à l’abri, une religieuse fit le tour du couvent et de l’église en aspergeant le sol d’eau bénite. C’est ainsi que la nuit vit le village en entier se consumer, à l’exception de ces deux seuls bâtiments. Par miracle et grâce à l’initiative de la sœur, ils restèrent debout.
2. Les sauterelles (Saint-Eustache, Manitoba)

Au début du XXe siècle, il n’était pas rare de voir les prairies de l’Ouest canadien envahies par les sauterelles. Une année, la nuée de sauterelles qui s’abattit sur le village de Saint-Eustache fut si importante que le chemin menant à la rivière Assiniboine en fut entièrement recouvert. En fait, on aurait dit que la route dansait. Voyant cela et craignant l’effet de l’épidémie sur les récoltes des villageois, Mgr Taché alla lui-même constater l’ampleur des dégâts. Paré de ses habits sacerdotaux, il enjoignit les sauterelles à le suivre jusqu’à la rivière. Le résultat fut des plus étonnants… Durant une journée entière, les champs se vidèrent et, de partout, les sauterelles affluèrent pour se diriger vers la rivière et aller d’elles-mêmes se noyer. Ce spectacle ahurissant, désormais appelé « la légende des sauterelles », resta longtemps gravé dans la mémoire des manitobain.

Événements

Session de visionnage