Les nations contre l'empire

Description

Ce premier film retrace le siècle qui, depuis l’indépendance de la Grèce en 1830 jusqu’aux Guerres balkaniques de 1912-1913, a vu l’Empire ottoman se retirer définitivement d’Europe, mettant fin à près de cinq siècles de présence dans les Balkans.

Une histoire commune que les historiographies nationales ont dénigré, mais qui a été comme le souligne Mark Mazower, de Columbia University, "l’histoire d’une coexistence complexe entre les peuples chrétiens, musulmans et juifs des Balkans". En rappelant le rôle des millet, communautés confessionnelles organisées, dans le maintien d’un ordre ottoman fondé sur le "vivre côte à côte" plus que sur le "vivre ensemble", le film met en évidence comment au XIXe siècle les identités religieuses dans ces régions sont devenues progressivement des identités nationales rigides et exclusives – serbes, grecques, bulgares...

Des identités aujourd’hui encore en conflit. Conjugué à la convoitise des grandes puissances européennes, avides des ressources et des territoires ottomans, ainsi qu’à l’incapacité chronique de l’Empire de se réformer, le nationalisme émergent a ainsi conduit à l’effacement définitif de la présence ottomane en Europe...

Le puissant Sultan Abdülhamid, qui règne de 1876 à 1909, n’y pourra rien. Lui-même est renversé par une révolution nationale, celle des Jeunes-Turcs qui questionnent l’ordre impérial. Elle annonce la fin des Ottomans.

nations contre l'empire

Événements

Session de visionnage