Modernité et discrétion

Description

Enchâssées délibérément dans la modernité de l'architecture, les œuvres créées par Pierre E. Leclerc illuminent des lieux de savoir.

Déposées discrètement au ras du sol, marquant le passé d'un site historique ou harnachées aux murs d'un lieu d'apprentissage, les œuvres de François Mathieu nous amènent à sentir la vie au moyen de matières uniques dépassant le paysage.

Et vu par hasard, dans le hall du pavillon Bellini de l'université McGill, des cellules et des soleils peints montant dans l'espace pour une création spontanée, une œuvre de Stéphanie Béliveau.

Événements

Session de visionnage