La conciliation travail-études

Description

Concilier travail et études, voilà un défi qu'Angèle Leroux a bien relevé comme préposée aux repas dans un foyer pour personnes âgées. Elle souligne que son travail n’affecte pas ses études puisqu’elle a trouvé un bon équilibre entre les deux activités et que ses employeurs lui offrent des heures raisonnables.

Louis Racine est, quant à lui, entraîneur de badminton à Ottawa. Il doit non seulement communiquer les rudiments du sport à ses élèves, mais aussi s’assurer que tout le monde s’amuse tout en maintenant un climat discipliné et sécuritaire. Il affirme que son emploi lui a permis de développer ses talents d’orateur et de communicateur.

De son côté, Regina Fofana est commis au magasin Mexx d’Ottawa. Elle acquière ainsi une bonne expérience de travail en vue de poursuivre ses études dans le domaine de la mode.

Michael Andrella, quant à lui, est préposé aux chariots et aux poubelles à l’aéroport d’Ottawa dans le but de se faire un peu d’argent de poche. Après cinq jours d’école, il admet qu’il est difficile de travailler les samedis et dimanches, mais l’expérience acquise en vaut la peine.

Événements

Session de visionnage