Changer la ville

Description

80% de la population mondiale habitera dans les villes en 2050... Il est donc nécessaire de chercher dès aujourd’hui à résoudre les problèmes qui empoisonnent le développement urbain.

En Afrique du Sud, Carin Smuts, une architecte, s’est attachée à sortir les habitants des bidonvilles de leur enfermement. Un travail qu’elle réalise en créant des espaces architecturaux qui répondent aux besoins et aux envies de la population. D’ordinaire, on ne consulte pas les habitants des bidonvilles, on leur impose des solutions parfois inadaptées.

A Cuba, l’embargo américain et l’effondrement du bloc soviétique ont amené une situation de crise sans précédent. Dépendante exclusivement du « grand frère » russe au niveau de son agriculture, l’île s’est retrouvée sans ressources agricoles du jour au lendemain, et donc sans alimentation pour sa population. Fernando Funès a participé à créer les bases d’une agriculture vivrière au cœur des villes, une agriculture exclusivement biologique.

En Chine, c’est une nouvelle vague d’architectes, à l’image de Wan Chao, qui cherche à imposer une vision plus écologique de l’habitat. Les éco-quartiers fleurissent parce qu’ils répondent à des enjeux environnementaux, des enjeux économiques, et parce qu’en Chine, comme ailleurs, on est conscient qu’il est temps de changer notre manière de penser la ville.

Événements

Session de visionnage