La beauté gaie

Description

Qu’en est-il de la beauté chez les gais et lesbiennes ? Certains diront que le culte de la beauté est moins en moins fort depuis une vingtaine d’années. Pourtant une étude du YMCA de Londres révèle que 50% des hommes gais seraient prêts à mourir une année plus jeune en échange d’un beau corps, et 10% seraient prêts à donner jusqu’à 11 ans de leur vie pour ça. Chez les hommes hétéros, seulement 25% donneraient 1 an de leur vie, et 1% donnerait 10 ans de leur vie. Les hétéros prétextent le travail ; les gais, la séduction.

Il semblerait que pour l’homme, lorsqu’il n’est pas musclé il est beaucoup plus difficile de séduire. Contrairement aux gais ou aux femmes hétéros, les lesbiennes ne vouent pas un culte à la beauté du corps, sauf si cela est important dans leur travail. Il y a plusieurs années les lesbiennes devaient s’afficher en se différenciant par leur ‘look’. On peut l’expliquer par le fait que la génération de lesbiennes qui ont voulu s’affirmer dans les années 70, 80 et 90 ont dû vivre et essuyer beaucoup de rejets. Par réaction, elles ont tout simplement rejeté les normes de beauté ambiantes.

C’est dans les années 90 qu’on a vraiment constaté que les lesbiennes étaient plus acceptées dans la société. Elles n’avaient pas à se battre autant que les générations précédentes pour s’imposer, donc rejetaient moins les normes de beauté pour les femmes. Maintenant les revendications lesbiennes sont moins nécessaires.

Événements

Session de visionnage