Et si on réenchantait le capitalisme? Nouveauté

Description

Innover pour le progrès social…

Crise économique. Tempête financière. Scandales écologiques. Le capitalisme actuel est à bout de souffle et pire encore, ce capitalisme n’est plus adapté aux nouveaux défis qui guettent la planète. Voilà pourquoi il y a urgence de le ré-inventer, de le ré-enchanter... pour le rendre moins impitoyable, plus humain, plus responsable.

C’est l’objectif de l’américain Michael Porter. Gourou de la stratégie d’entreprise, il a inventé la valeur partagée (« Shared Value ») ou comment réconcilier profit et partage.

Nous sommes allés en Côte d'Ivoire pour voir comment Nestlé, le numéro un mondial de l’agroalimentaire, applique son plan cacao pour le bénéfice de tous. Et encore plus radical que la valeur partagée les entreprises à responsabilité sociale (« Benefit Corporation ») bouleversent les codes d’un capitalisme arc bouté sur la toute puissance des actionnaires. Ici l’ambition est bien plus généreuse : faire du bien à la société en général. Alors, ces nouveaux capitalistes davantage habités par la philanthropie ou le bon sens plutôt que par l’appât du gain et le cynisme, sont-ils de doux rêveurs ? Ou bien les utopies d’hier sont-elles sur le point d’inspirer les modèles d’entreprise (« Business Models ») de demain ?

Thèmes : Commerce durable | Valeur partagée

Événements