Portugal

Description

1. L’ANIMAL (ENNEMI MALGRÉ LUI)
Le goéland, qui peuplait raisonnablement les côtes du Portugal, s'est mis à proliférer lorsque les ordures ménagères abondantes lui ont permis de passer l'hiver sans encombre. Désormais, la population est si nombreuse qu'elle met en péril l'écosystème des îles voisines, dont la végétation souffre des déjections acides des oiseaux. Si l'on ne fait rien, les plantes disparaîtront, et avec elles, la terre. Les îles ne seraient plus qu'une roche à nu, peuplées de goélands.

2. LA FEMME (DENTELLES ET FADO)
À Peniche, où les femmes de pêcheurs ont été habituées à passer de longues semaines sans leurs maris, l'invention de la dentelle avait été accueillie avec enthousiasme, car elle permettait aux épouses esseulées de se réunir en ateliers. La tradition s'est perpétuée, et la dentelle de Peniche est aujourd'hui connue partout. Dona Ida en est une passionnée, mais elle adore aussi le fado, que les femmes du Portugal chantent pour exprimer leur tristesse.

3. DEVENIR ADULTE (LE REMPART DE FILIPE)
Au Portugal, comme dans la plupart des pays d'Europe, les jeunes rechignent à passer leur vie loin des grandes villes. C'est le cas à Peniche, que les jeunes désertent pour gagner Lisbonne ou d'autres villes plus distrayantes. Filipe, lui, a choisi de rester, et pour ça, il a décidé de se consacrer à la religion. Il n'a pas l'ambition de devenir prêtre, mais passe une bonne partie de son temps à l'église.

4. L’EAU (PRIX D’EXCELLENCE)
Peniche a toujours été un exemple au Portugal, en ce qui concerne la gestion de l'eau. Au 17ème siècle, la reine avait ordonné la construction d'un fort dont l'usage principal était de stocker l'eau pour les habitants. Aujourd'hui, les sources d'approvisionnement se sont multipliées, et les gestionnaires ont récemment reçu un prix pour la qualité de l'eau qu'ils fournissent à leurs clients.

5. LA NATURE ET L’HOMME (CRISE D’ALTERNATIVE)
L'Europe est pour les pêcheurs de Peniche synonyme de quotas et de contraintes, et ils ont fini par pêcher n'importe quoi, n'importe où, au mépris de la gestion de leur ressource. Aujourd'hui, certains d'entre eux réclament que l'on édicte de nouvelles lois, qui conduiraient notamment à limiter les zones de pêche dans le temps. Ils éviteraient ainsi la "crise d'alternative" qui conduit nombre d'entre eux à opter pour le tourisme.

6. LA FAMILLE (CHAGRINS DE MER)
À Peniche, les hommes sont pêcheurs, et ils ont payé un lourd tribut à la mer. Dans cette famille, plusieurs d'entre eux ont disparu, et le grand-père a dû élever lui-même ses petits-enfants privés de père. Il leur enseigne avant tout qu'ils ne devront pas finir pêcheurs, même s'il admet qu'aujourd'hui, les bateaux sont plus sûrs qu'avant, et que le métier s'en trouve donc moins dangereux.

Événements

Session de visionnage