Italie

Description

1. L’ANIMAL (UN FICHU CARACTÈRE)
Il glisse avec grâce sur les eaux turquoises du lac Ceresio. Ceux qui ont la chance de vivre sur ces rives lui apportent toute l'attention possible et le contemplent, mais ils ressentent pour lui des sentiments mitigés : le cygne est un bel animal, mais il est cruel et violent.

2. LA FEMME (RÊVE ET RÉALITÉ)
Franca est née à la Valsolda, après-guerre. A son époque, accomplir des études n'était pas chose facile, et bon nombre des jeunes de la région n'ont pu y parvenir. Elle rêvait d'être institutrice pour justement transmettre la culture et l'éducation. Elle y est parvenue et se souvient avec nostalgie des difficultés que cumulaient les femmes d'ici.

3. DEVENIR ADULTE (LOIN DE TOUT)
Gabriele rêve de devenir un joueur professionnel de football. Cinzia a réussi à trouver un emploi sur place. Tous deux ont en commun d'être nés dans la Valsolda, sur les bords du lac Ceresio, où leurs aïeux étaient contrebandiers. Parce qu'ils vivaient de trafic entre la Suisse et l'Italie, ils n'ont pas créé d'entreprises et aujourd'hui, leurs descendants doivent quitter la région s'ils veulent travailler.

4. L’EAU (DES HÔTES INDÉSIRABLES)
Le lac Ceresio fait l'objet de soins méticuleux, et la qualité de ses eaux n'a cessé de s'améliorer depuis deux décennies. Les conséquences sont plutôt bonnes : le tourisme se développe et offre d'excellentes perspectives, mais contre toute attente, ce cadre idyllique a aussi attiré des visiteurs que l'on juge aujourd'hui indésirables : des cormorans venus de Biellorussie ont colonisé les rives du lac. L'odeur du guano a obligé quelques habitants a carrément abandonner leurs maisons.

5. LA NATURE ET L’HOMME (OBÉIR À LA NATURE)
Pour gagner le droit de vivre sur les bords ou les hauteurs du lac de Lugano (que les Italiens appellent "Lac de Ceresio"), les hommes ont dû se soumettre aux obligations imposées par la nature. Sur les reliefs, tout d'abord, ils ont construit des villages qui devaient respecter les caprices géologiques.

6. LA FAMILLE (SE SERRER LES COUDES)
À Castello, sur les hauteurs du lac Ceresio, les familles sont à peu près les mêmes que ce qu'elles étaient il y a bien longtemps. Ici, on part avec difficulté, et on revient toujours. Anouchka, elle, ne pensait pas que la vie la conduirait à passer sa jeunesse ici. Pourtant, attirée par la magie du lieu, elle a fait le choix d'y revenir et de rester dans ce berceau tranquille.

Événements

Session de visionnage