Implants du futur

Description

Implants et prothèses permettent aujourd’hui de remplacer partiellement, voire totalement, certains organes et tissus déficients. Des recherches pluridisciplinaires sont menées sur les biomatériaux pour mieux faire accepter un corps étranger et éviter les rejets, mais également soigner l’organe malade en le régénérant.

Trois laboratoires de chimie nous exposent leurs recherches sur les biomatériaux et les implants de demain.
Au laboratoire Chimie, Structures, Propriétés de Biomatériaux et d’Agents Thérapeutiques (CSPBAT) de Villetaneuse, les chercheurs travaillent sur la bio-intégration des implants afin d’éviter les rejets grâce par exemple aux polymères.

À Nantes, au laboratoire Chimie et Interdisciplinarité : Synthèse, Analyse, Modélisation (CEISAM), une des recherches porte sur un implant osseux biodégradable qui permet de renforcer l’os en cas d’ostéoporose et de libérer un médicament.

Enfin dans un laboratoire de l’Inserm de l’hôpital Bichat à Paris, des chercheurs de différentes disciplines travaillent sur la mise au point de biomatériaux biodégradables qui servent de tuteur à la régénération tissulaire. Ces biomatériaux serviront également de support à une thérapie cellulaire pour favoriser la régénération des tissus originels ou des organes malades.

Implants du futur

vidéos reliéesvidéos reliées

Consultez notre section recherche avancée pour le répertoire de toutes nos vidéos

Événements

Session de visionnage