La forêt, nouvel or vert

Description

Dans le cadre du protocole de Kyoto, les nations riches polluantes peuvent « compenser _x001C_» leur prodigalité de carbone par des rémunérations aux pays pauvres pour planter des arbres. Malheureusement, dans de nombreux cas, ce Mécanisme de Développement Propre a conduit à ne planter qu’une ou deux espèces sur des zones déboisées, ce qui ne permet pas un reboisement équilibré, donc rentable à long terme. Ce mode de compensation est de plus en plus considéré comme une forme abusive ou incomplète de responsabilité.

Un lobby grandissant demande au MDP d’élargir ses fonctions en récompensant les pays en développement pour la préservation de leurs forêts. Au Brésil, un hectare de forêt tropicale vaut entre 200$ US et 500$ US si défriché pour le pâturage. Les prix actuels sur le marché du carbone lui donnerait une valeur allant de 4 000$ US à 10 000$ US.

Dans ce documentaire, nous entendons parler de ceux qui cherchent à intégrer les forêts-sur-pied dans le MDP. Et nous entrevoyons un avenir possible dans l'État brésilien d'Amazonas, fer de lance d'un mouvement d'élargir le marché à intégrer la valeur des forêts en tant que sources de pluie, havres de biodiversité, ainsi que comme puits de carbone.

Événements

Session de visionnage