D'eau et de sel

Description

Conséquence de l’explosion démographique, la pénurie d'eau douce sera un des problèmes majeurs dans le monde pour les décennies à venir. Parmi les solutions envisagées, le dessalement de l’eau de mer connait un nouvel essor.

Le procédé par distillation est longtemps resté le seul utilisé pour les installations de grande capacité. Malgré une amélioration des rendements, il reste réservé à des pays riches et disposant de réserves d’énergie. Les recherches sur les membranes semi-perméables ont permis la mise au point d’une nouvelle technique : la séparation par osmose inverse.

Les chercheurs du Laboratoire de Chimie et Microbiologie de l’Eau (CNRS-Université de Poitiers) présentent les principes de l’osmose et le procédé d’osmose inverse. Ce dernier permet de séparer les ions en solutions des molécules d’eau. L’application de ce procédé à la réalisation de cartouches constituées de membranes semi-perméables est décrite et illustrée. En parallèle est évoquée l’histoire de l’île de Sein et sa lutte pour l’eau douce. Un technicien de l'île explique le fonctionnement de l’osmoseur installée récemment.

Seul inconvénient du procédé, les membranes se colmatent progressivement. Les chercheurs du LCME présentent les études actuelles qui visent à déterminer l’origine de ce colmatage et les moyens pour le diminuer. Les solutions proposées permettront de prolonger la durée de vie des cartouches et de réduire encore le coût de cette technique.

D'eau et de sel

Événements

Session de visionnage