Colères chinoises

Description

Humiliations. Arrestations. Camp de rééducation par le travail… Le prix à payer pour avoir parlé.

Venue à Pékin pour dénoncer la corruption des cadres de son village, Zhang Guiging pensait exercer un droit, mais elle fut écrasée par la machine répressive chinoise.
Comme elle, Liu Jie, organisait en 2005 une pétition collective demandant au gouvernement chinois le respect de ses propres lois. Fin 2007, il est envoyée dix-huit mois en camp de travail pour trouble à l'ordre social.

Ce reportage, tourné sur une période de trois ans, illustre toute la violence d’un système, mais aussi l’éveil des Chinois quant à la notion de Droits de l’Homme qu’ils sont de plus en plus nombreux à revendiquer.

Événements

Session de visionnage