La boue et le roseau

Description

Certains végétaux ont la capacité de dépolluer les terres souillées et les eaux usées. Alain Manceau, biominéralogiste au CNRS, nous explique ce qu'est la phytorestauration et parle de sa collaboration avec la société Phytorestore.

Dans une démarche de renouvellement des ressources naturelles, la phytorestauration (ou phytoremédiation) consiste à utiliser les végétaux pour l’élimination des polluants, comme les métaux lourds, tout en prenant en compte la valeur sociale, économique et paysagère des sites traités

Thierry Jacquet, président et fondateur de la société Phytorestore et des collaborateurs évoquent les activités de la Bioferme située à Brosse-Montceaux en Seine et Marne, basées à 80% sur la dépollution des boues industrielles. Le procédé de "Jardins filtrants" développés avec les chercheurs du CNRS à ISTerre (Institut des Sciences de la Terre), permet, selon les conditions du milieu, de fixer à l’interface sol-racine (ou rhizosphère) les métaux lourds indésirables, ou bien de les éliminer dans la phase liquide , produisant ainsi, un compost réutilisable.

Les atouts de ce procédé sont majeurs : 10 à 100 fois moins cher que les techniques physico-chimiques ou mécaniques, une qualité biologique des ressources préservée, l’absence de produits nocifs et de pollution visuelle ou d’odeur.

boue et le roseau

Événements

Session de visionnage