Le deuil de la violence

Description

Le deuil de la violence cherche à décoder les effets psychiques de la violence des humains envers leurs semblables. Pour ce faire, nous suivons les pas de plusieurs thérapeutes, français et canadiens qui, de Paris à Montréal, en passant par la Bande de Gaza, confrontent leur pratique à des victimes dans des contextes très divers.

Amenés à réfléchir en même temps sur le traitement thérapeutique des traumatismes de femmes, enfants, hommes ou vieillards victimes de guerre, de torture, de génocide, de viol ou d’inceste, ces soignants, personnages principaux du film, adaptent leurs thérapies à chaque cas, de la psychothérapie à l’ethnopsychiatrie, de l’art-thérapie à la thérapie d’urgence humanitaire. Lors de séances et d’entretiens bilans organisés entre thérapeutes et patients, nous cherchons à mieux cerner l’impact, l’essence de cette violence humaine.

Le deuil de la violence repose sur un postulat de départ audacieux bien que scientifiquement soutenu : la violence engendrerait, quel que soit l’âge ou le sexe de la victime, quelle que soit sa culture, et quel que soit le type d’agression qu’elle ait subi, des symptômes traumatiques semblables. Ainsi, toute personne traumatisée par une agression ponctuelle ou répétée, pour survivre et revivre, va devoir emprunter le parcours similaire d’un deuil de la violence.

Événements

Session de visionnage