Une affaire d'état

Description

Jacques Cartier, le premier, fait miroiter l’Isle de Bacchus aux yeux de la France. Champlain fait échec à une conspiration grâce au vin. Une interdiction d’importation est instaurée dès 1608. Lorsqu’en 1668 Jan Talon fonde la brasserie du Roi, il connaît déjà la grande valeur économique de l’alcool. Cet événement marque le début de son contrôle par l’état, première réglementation des prix, premiers permis d’alcool; puis suivent une succession de sociétés contrôlées par les différents gouvernements provinciaux.

À travers l’histoire, l’alcool sert de monnaie d’échange ou de chantage : votes d’électeurs achetés, permis de vente attribués en fonction des opinions politiques… De marque diplomatique, aussi : pendant les guerres des colonies, Français et Anglais pariaient des caisses de champagne sur leurs victoires et leurs défaites, entamant ainsi une longue lignée d’hommes politiques portés sur la bouteille. L’alcool sert de carburant à la guerre, de poules aux œufs d’or aux caisses de l’État. La politique de l’alcool se raconte à coups de législations, de monopoles, de taxes et des gestes d’éclat.

Événements

Session de visionnage